Votre moto-école ne vous en a certainement pas parlé, pourtant elle existe et est pratiquée par de nombreux professionnels de la moto sur route :

 

La trajectoire de sécurité

 

Ce n’est pas celle qui est majoritairement enseignée, mais cela est en train de changer car son apprentissage entre dans la réforme du permis moto 2020. 

La trajectoire de sécurité, adoptée (et parfois même promue) par les motards des forces de  l’ordre définit le placement le plus sécure à utiliser sur la voie publique.

Elle n’a donc pas pour but la performance pure (traditionnellement illustrée par : “extérieur, intérieur, extérieur”) ni la recherche de la moindre distance parcourue, mais plutôt un compromis de tout cela  et pourtant les motards de la police ou de la gendarmerie n’amusent pas la route !

Petit rappel, la trajectoire est la ligne que vous décrivez en vous déplaçant sur le chaussée, elle est définie comme la suite de points représentants votre déplacement dans l’espace et dans le temps.

Le but de cette trajectoire de sécurité est de vous offrir, outre un coussin de sécurité nécessaire pour croiser les autres usagers de la route, une meilleure vision vous permettant l’anticipation maximale d’un quelconque danger.

Il n’est donc plus question de couper les virages mais de prendre des trajectoires plus extérieures (sur votre portion de chaussée) quel que soit le sens du virage.

Ce placement doit être conservé sur toute la zone de “découverte” du virage, c’est à dire jusqu’à ce que vous aperceviez la sortie de celui-ci. Ce moment arrivé, votre regard se portant au loin, vous ramènera automatiquement jusqu’au placement naturel de la circulation en ligne droite, soit légèrement à droite de l’axe médian de votre voie de circulation.

Le coussin de sécurité que vous ne devez pas emprunter correspond au tiers extérieur de votre voie.

Le sentiment de sécurité obtenu dans un virage à gauche est instantané s’il vous arrive – comme moi – de devoir modifier votre position sur la chaussée lorsque vous croisez un autre usager.

Toutefois, vous ne circulez pas sur des rails et l’instinct de survie doit l’emporter sur toute règle. Un obstacle, des gravillons, un trou… Et il faut oublier cette trajectoire idéale pour adopter celle que vous permettra de sortir du virage indemne !

Pensez aussi que si le regard vous conduit où vous souhaitez aller, il ne faut pas compter que sur vos seuls yeux mais bien garder cou et épaules mobiles.

Pensez aussi, cela va de soi, que votre vitesse doit être adaptée au virage.

Bonne route !

Voici un lien vers un excellent reportage de  @motorlive.tv